IntegrityLine a un an : bilan sur le dispositif d’alerte éthique du Groupe

En juin 2020, la Direction Éthique & Conformité du groupe Eramet mettait en place un nouveau dispositif d’alerte : IntegrityLine. Nicole Sourgens, Directrice Éthique & Conformité d’Eramet, nous rappelle l’importance de ce dispositif prévu par la loi, et dresse le bilan à un an.

Actualité

Comment fonctionne le dispositif d’alerte IntegrityLine ?

Nicole Sourgens : Ce dispositif sert à signaler tout comportement inapproprié, tout fait grave, contraire à la loi ou aux référentiels éthiques, dont la Charte Éthique d’Eramet : corruption, blanchiment, fraude, harcèlement moral ou sexuel, atteinte aux Droits Humains… Et il est ouvert à toutes nos parties prenantes : nos salariés mais aussi nos fournisseurs, ou des personnes externes au Groupe. Il est accessible sur ordinateur, smartphone, tablette ou par téléphone, dans nos 20 pays de présence, 24h/24, 7j/7 et en 13 langues. Il faut également noter que le dispositif est hébergé par un prestataire externe au Groupe, et met particulièrement l’accent sur la protection des lanceurs d’alertes, qu’ils soient victimes ou témoins.

Pourquoi est-il si important pour Eramet d’avoir ce genre de dispositif ?

N.S. : En tant qu’entreprise citoyenne et contributive, Eramet se doit d’être et d’agir comme une référence en matière d’éthique (dont la lutte contre la corruption) et de Droits Humains, en offrant des conditions de travail irréprochables à ses collaborateurs et à ses fournisseurs. Cet engagement fait d’ailleurs partie de notre feuille de route RSE, à travers les objectifs 8 et 9 : « Être une référence en matière de respect des droits humains dans notre sphère d’activité » et « Être un partenaire éthique de choix ». C’est pour cela qu’il nous appartient de mettre à disposition de nos parties prenantes internes et externes tout moyen permettant de signaler toute situation ou comportement inapproprié portant atteinte à l’éthique, aux Droits Humains, à la sécurité, à la santé ou à l’environnement.

Quel bilan dressez-vous de la première année d’IntegrityLine ?

N.S. : L’efficacité de notre dispositif d’alerte, tant en interne qu’en externe, est étroitement monitorée par la Direction Éthique et Conformité selon, des KPI partagés avec le top management. Le nombre d’alertes et leurs typologies sont conformes au benchmark de la profession. En revanche nous sommes satisfaits du niveau de confiance des salariés en nos processus dès lors que la majorité des lanceurs d’alertes ne restent pas anonymes et que nos parties prenantes externes commencent à l’utiliser.

Comment accéder à IntegrityLine ?

Pour plus d’informations, une section FAQ est disponible sur la page d’accueil du site IntegrityLine.