BASF et Eramet étudient la faisabilité d'une production de nickel-cobalt pour les batteries électriques

L’accord est signé : Eramet et BASF s’associent pour étudier le développement de la production de nickel-cobalt à Weda Bay, en Indonésie, à destination du marché des batteries pour véhicules électriques.

Actualité

BASF et Eramet ont signé un accord pour évaluer conjointement le développement d'un projet hydro-métallurgique de nickel-cobalt raffinés. Il comprendrait une unité de lixiviation par acide à haute pression (HPAL) et une raffinerie de métaux de base (BMR).

Le projet vise un démarrage des installations HPAL et BMR au milieu de la décennie 2020, et commencera dans sa première phase par une étude de faisabilité avec un besoin de financement limité.

Il permettrait à BASF d'avoir accès à une source sécurisée supplémentaire de 42 000 tonnes de nickel et de 5 000 tonnes de cobalt par an, provenant de mines exploitées selon des normes sociétales et environnementales reconnues au niveau international.

Christel BORIES

PDG du groupe Eramet

Avec des gisements à fort potentiel et un savoir-faire unique en métallurgie, Eramet est bien positionné pour fournir les métaux critiques de la transition énergétique. Notre développement dans ce domaine constitue un pilier essentiel de la stratégie du Groupe. Ce partenariat avec BASF est une excellente opportunité en ligne avec notre ambition de fournir un approvisionnement fiable et responsable à l'industrie des batteries.