Solirail, la campagne solidaire du Transgabonais

3 jours, 648 km, 24 gares, 1 500 familles et autant de kits alimentaires et de protection ! C’est ‘Solirail’, une opération menée par la Setrag avec son Train de la Solidarité le long de la voie ferrée du Transgabonais.

Actualité

C’est une idée des plus originales et un acte solidaire inédit : utiliser le train habituellement réservé aux voyageurs, le remplir à ras bord de sacs de riz, de bouteilles d’huile ou de boîtes de conserve, de matériel de protection et marquer des arrêts dans toutes les gares du Transgabonais entre Owendo et Franceville, pour distribuer des kits alimentaires et de protection à près de 1 500 familles. 

Avec ‘Solirail’, la campagne solidaire du Transgabonais, la Setrag a répondu à l’appel lancé par le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, pour aider le pays à lutter contre les effets de la pandémie. Avec le confinement du grand Libreville, principal pôle d’approvisionnement en vivres pour l’ensemble du pays, les populations du rail ont malheureusement été fortement impactées par la crise sanitaire.

Wagon du Train de la Solidarité, Solirail, de la Setrag, filiale d'Eramet

A chaque arrêt, même rituel de cérémonie : une allocution du Directeur général de la Setrag, Renato Torres, celle du représentant de l’autorité locale et du représentant de la population ; une inauguration des stations de lavage des mains dans chaque localité ; et une campagne de sensibilisation et la distribution de flyers et d’affiches pour appeler à respecter les gestes barrières et le port obligatoire du masque. "J’ai été heureux de représenter la Setrag et le groupe Eramet qui ont décidé d’apporter leur soutien aux familles aux abords du chemin de fer. C’est un geste de solidarité qui on l’espère va permettre de soulager les populations qui n’ont plus d’activités depuis la Covid-19" a expliqué Renato Torres.

Train de la Solidarité, Solirail, de la Setrag, filiale d'Eramet : remise des kits à Ntoum

Comme l’épidémie continue de gagner du terrain au Gabon, des kits sanitaires constitués de fontaine à eau, de savon antibactérien, de gel hydroalcoolique et de masques alternatifs et chirurgicaux ont donc été remis aux localités rurales. A noter : les fontaines à eau peuvent être utilisées simultanément par quatre personnes ; leur approvisionnement et leur maintenance seront assurées par la Setrag.

Arrivée à Franceville, dernière étape de la caravane, le 4 juillet, Solirail a été accueillie par le premier maire adjoint de la ville, Norbert Mouyabi, en ces termes : "Je voudrais au nom des populations vous remercier pour ce geste salutaire. Il tombe à point nommé dans la lutte contre la propagation de la Covid-19".

Si la Setrag a suspendu ses trains voyageurs pour raisons sanitaires dès le début de la crise, elle a bien maintenu son activité de fret pour acheminer des denrées alimentaires, des produits pharmaceutiques et des matières premières aux quatre coins du pays.