Argentine : travailler ensemble avec les communautés

Implanté dans la province de Salta en Argentine depuis 2011, Eramine développe un projet minier d’exploitation du lithium, et s’emploie à contribuer au développement local, en partenariat avec les communautés hôtes.

Le projet de développement du lithium en Argentine se situe dans la province de Salta, à plus de 3800 mètres d’altitude. Le salar de Centenario-Ratones où Eramine s’est installée se trouve au cœur d’une immense région désertique, la "Puna Salteña". A plusieurs kilomètres du site du projet, quelques familles vivant principalement d’un élevage extensif et itinérant, occupent des habitations isolées les unes des autres. A 50 kilomètres au nord, les deux cents habitants du village de Santa Rosa de Pastos Grandes constituent la communauté la plus proche.

Dès la phase d’exploration, Eramine a mis la responsabilité sociétale au cœur de sa stratégie. Une des priorités du projet : établir une relation de confiance avec les communautés locales afin de bâtir ensemble un projet bénéficiant à tous les acteurs locaux.

Un dialogue établi dès les prémisses du projet

Dans la continuité de rencontres régulières organisées dès le début des activités d’exploration en 2011, des réunions trimestrielles ont été mises en place pour informer les populations locales de l’avancement du projet, mais aussi comprendre leurs éventuelles inquiétudes et y répondre. Par ailleurs, plusieurs membres de l’équipe RSE sont présents en permanence sur le terrain pour accompagner les projets de développement local. Ils assurent ainsi une interaction constante entre les populations voisines et l’entreprise.

La transparence d’Eramine concernant l’évaluation et la maîtrise des impacts du projet, notamment sur l’environnement, joue un rôle très important dans la relation de confiance établie avec les communautés.  Dans le cadre de la réglementation nationale, et en partenariat avec l’UCASAL (Université Catholique de Salta), Eramine a mis en place un programme de formation au "monitoring environnemental "à destination de représentants locaux. Désignés par les communautés elles-mêmes, ces représentants sont formés et associés aux activités de prélèvements menés par le projet et visant par exemple à contrôler la qualité de l’eau. Ils jouent également un rôle de relais d’information auprès des autres membres de leurs communautés.

Un projet bénéficiant à tous les acteurs locaux

Emploi : avec 65% des effectifs originaires de la province de Salta (et 18% venant des habitations et villages proches), Eramine favorise l’emploi local. En prévision de la phase de construction, une clause relative à la RSE et à l’emploi local figure dans l’accord collectif signé en 2019 avec le syndicat de la construction argentin. Il s’agit d’une première en Argentine. Ainsi, en collaboration avec les parties prenantes locales, Eramine a identifié les candidats de la province de Salta intéressés par un emploi durant la construction, et en 2019, 35 personnes ont déjà bénéficié d’une formation en sécurité et compétences de base qui seront nécessaires dans les prochaines années.

Sous-traitance : Eramine s’engage également à soutenir le développement de l’économie locale à travers des programmes de formation, de développement et d’intégration de sous-traitants locaux. Des opportunités existent notamment dans les domaines de la restauration, de l’hôtellerie, de la blanchisserie, du transport et du terrassement. L’objectif est de maximiser l’emploi local indirect lié au projet.

Autres actions contributives : Au-delà des actions destinées à s’assurer des retombées positives des opérations industrielles, Eramine participe activement aux efforts de développement des acteurs locaux.  Dès 2015, Eramine a lancé le projet Quinoa, un programme de réintroduction de la culture ancestrale du quinoa dans la région, dont l’objectif principal est la création de sources alternatives de revenus ses habitants. En matière de santé, et pour faire face à des problématiques répandues dans la région, telle que la malnutrition infantile, plusieurs projets ont été lancés pour aider les populations locales à améliorer leur régime alimentaire. Grâce au projet de Jardin Organique Communautaire et au Projet Quinoa, les populations ont désormais accès à des denrées alimentaires de base de qualité, leur permettant d’enrichir et d’équilibrer leur alimentation.

Le Projet Quinoa

Le Projet Quinoa est une initiative ambitieuse qui a relancé la culture de la céréale traditionnelle dans une région dans laquelle ce savoir-faire ancestral avait disparu. Les bénéfices de la culture du quinoa sont multiples, de la création d’emploi – notamment pour les femmes – au développement de l’économie locale en passant par la réduction de la malnutrition infantile. Plusieurs parcelles d’essai ont été développées dès le lancement du projet. Après de premiers essais concluants, une trentaine de participants au projet ont reçu des formations en matière de préparation des sols, culture, nettoyage, transformation, packaging et commercialisation de cette céréale. Eramine a également participé à la construction d’un centre de stockage des productions de quinoa, tandis que les producteurs se sont regroupés au sein de la coopérative "Quewar". Dès le départ, les cultivateurs se sont engagés dans la voie d’une agriculture biologique, et le quinoa Quewar a récemment reçu la certification biologique par un organisme tiers. Il s’agit du premier quinoa argentin ainsi certifié. Entre 2018 et 2019, la production de quinoa QUEWAR s’est élevée à plus d’une tonne ! Ce chiffre devrait également doubler d’ici 2022.